Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 17:19

Les Nom de Famille Bretons

 

Nous allons rechercher pour vous, l’origine des noms de famille Breton (l’anthroponymie)
-Louis Le Bourdonnec.
C’est un nom lié aux pratiques religieuses. Le pèlerin s’aidait d’un bâton pour marcher, bâton
Se dit en  Breton,  Bourdon (1553) que l’on retrouve dans le nom de personne. C’est un emprunt au vieux français. Le dérivé bourdoneg s’applique à quelqu’un ayant un bâton et explique le nom  Le Bourdonnec et ses dérivés Bordonec, Bourdonec ,Boudennec

Anne Le Coadou Le Boudonnec
 Nom lié aux arbres  Argoat.le pays du bois,  en  vieux breton, koad, koed , coat s’applique à un bois. Koadou, Coadou, Le Coadou explique un nom de lieu. Nom fortement représenté en Bretagne, mais l’écriture du nom varie dans le temps. Coadou1566 Pédernec, Koatou Couajou, Couejou, Coidou.

Le Graciet François
Nom issu de qualificatifs ou de participes passés. La liberté se recouvrait parfois avant d’avoir terminé de purger sa peine, grâce accordée par le sieur local .Le nom Graciet rappelle ce fait, c’est le participe passé du verbe moyen breton <gracy, moderne grassian>Le Graciet en est vraisemblablement une variante. Si non Le Graciet pourrait correspondre au participe passé
Grataet du verbe grataad « promettre, gratifier »
 
Le Souder Marie Thérese, Et Martine
Noms liés aux professions. Les noms de familles peuvent aussi être un reflet fidèle des métiers pratiqués au Moyen- Âge. Cela peut être aussi un surnom donné à la personne qui exerçait ce métier, ou par dérision à celle qui le pratiquait maladroitement, ou qui se vantait de le faire mieux que l’homme de l’art. Souder se rattache au breton souder, emprunté au français « Soudeur »  ( le verbe moyen breton Soutaff, ioindre )

Famille Kerrichard
Des noms en KER, Un très grand nombre ? A l’origine, le terme avait l’acceptation d’un endroit clos, le sens évolue au Moyen – Age vers celui de lieu habité et cultivé s’identifiant à celui du  latin villa. En vieux breton Kaer, Caer, groupe de maison .Les toponymes en Ker ont proliférés  à partir des 13é et 14é siècle. Kerichard  une variante graphique des Kerrichard nom de lieux formés avec le nom Richard

 Le Gall Denise
Des noms issus de divisions territoriales .Les divisions internes à la Bretagne, du grand évêché, à la plus petite rue. Jusqu’à la fin de l’ancien régime, la province de Bretagne était divisée en neuf évêchés dont quatre bretonnants, Le Léon(en breton Leon), La Cornouaille (kernew), le Trégor  ( Treger),et Le Vannetais ( Gwened). Tous sont à l’origine de noms de famille.Le mot Gall désignait à l’origine quelqu’un d’étranger, ex le Français. En Irlande l’Anglais, et en Gallois « gal  à le sens de ennemi » Le nom Le Gall « an gall apparaît vers 1084 à Quimperlé. Les variantes, LeGuall, Gall , Le Gal, Legal, Legall. Dans le vieux breton le terme Gal avait un sens de bravoure, d’exploit, de valeur ? On retrouve aussi ce nom dans la famille de  Ker, Kerangall, kergall, Keragall.
 
L’Antoine Huguette
L’anthoën, Anthoine,1703,Camaret. Ces noms sont essentiellement issus de noms de baptême
 Popularisés par des saints romains honorés en Bretagne, ou par des saints bretons portant un nom latin, prononciation bretonne du français « Antoine » et de l’ancienne forme populaire « Antoin, Anton »un emprunt au latin Antonuis, nom de plusieurs Saints( dérivés Toanen,  Touanen, Toinon.
 
Cleren Jean Jacques
Noms liés aux professions, ou un reflet fidele des métiers pratiqués au Moyen-Age.Cléran 1712, nom que l’on trouve dans le Poher et ses variantes Cléren ,Cleren, Clérin Clerec . la racine Cler est vraisemblablement à rapprocher du Gallois Clêr, bardes, ménestrels ambulants.

Garel
Des noms évoquant les Animaux.Un certain nombre de noms font référence aux animaux de toutes sortes. Gaërel et sa variante possible Garel, 1704 Quimper; Le Garel 1758 notent vraisemblablement la forme adoucie du breton Kàerell "Belette", issu du moyen breton "cazrell" que l'on retrouve aussi  dans le nom Querel.
Belette: petit mammifère carnivore d'Eurasie et d'Afrique du Nord au pelage fauve sur le dos et au ventre blanc. Long 17cm environ  famille des mustélidés

Allainmat
Des noms marquant la filiation. Pour marquer la filiation, entre deux individus nos ancêtres usaient de l'expression "untel fils d'untel". Ce procédé était très répandu et concernait le monde Celtique, mais aussi d'autres Ethnies.  Le nom Alan entre en composition comme premier élément dans le nom Alainmat et sa variante graphique Allainmat, lesquels contiennent en second élément le qualificatif "Mad" Bon"

Notre doyenne SuzanneL'Escoualc'h 98 ans
Des noms liés à l'habitat
Les noms en Les, ou Lez se rencontrent à travers toute la Bretagne, plus particulièrement en Cornouaille, le mot avait en vieux breton l'acceptation de résidence seigneuriale, "de lieu de justice"
Lescoualc'h et ses variantes L'Escoualc'h, Lezoualc'h ont peut être pour origine le nom du village Lezoualc'h en Goulien ( Finistère)ancien lieu noble noté Lezoualch en 1418 ou celui de Lesoualc'h en Plougonven.
Couarch, Coualch peut aussi venir du mot Kouarc'h "chanvre"

Barthélemy Eliane
Nom d'origine Biblique.Beaucoup de noms ont été empruntés par l'anthroponymie bretonne à la bible au cours du haut Moyen Age. Les saints portent des noms bibliques ( Daniel ,Ildut, Moise Adam , Jacob,Elie, Izac, Barthélémé et ses variantes Berthélémé Berteleme Berthélémy ,Berthellemy,Berthelé
Berthélem, Berthelom. Le nom Bartalmaï fut porté par l'un des douze apôtres, sa latinisation en Bartholomeus est à l'origine de toutes les évolutions, dont la bretonnisation du nom Barthélemy.
 
Boulanger Anne
Nom lié aux professions. Plusieurs termes font référence aux métiers du pain, Baraer, Barraër, Baraher, Le Baraher dérive du terme Bara" pain" On lui prête communément le sens de "boulanger"et pourtant pour désigner celui qui fabrique le pain, le breton emploie le terme "bolonjer emprunté au français "boulanger" L’évolution de "panetier"l'officier du pain à la cour à " boulanger",s'est retrouvée en breton, d'ou l'emprunt nécessaire au français pour désigner le fabricant de pain.
Le Boulanger, Le Boulengier 1462, Bolongier 1540, Boulanger1653

Boulard: Augustine, Marie- Paule, Yves
Noms d'origine Germanique. Anciens noms de baptême germaniques, Francs pour la plupart. Ils ne sont en aucun cas garant d'une ascendance germanique. Boulard peut être une forme diminutive dérivée du Germanique  "Bol, ami,frère" (Boulard, Boulart,Le Boulard, Boular, Le Boular Boulart, tous ont le terme  Bol en premier élément et  "hard, dure, fort" anciennement Bolohard.
 
Familles  Brouder Broudic
Des noms liés aux occupations ou à des objets
Brouder: Une des activités du Moyen-Age était le marchandage, le troc, activité très prisée des anciens Bigoudens. Le Brouder correspond au breton "brouder" "qui pique, qui aiguillonne"Ce nom s'applique alors à celui qui se servait de l'aiguillon, du breton "broud "peut être au bouvier? il s'agit plutôt ici d'une occupation  que d'un métier.
Broudic:Nom plutôt lié à un objet: Cette utilisation semble plus courante dans l'anthroponymie français, mais il convient de rapprocher les patronymes qui suivent les noms d 'objets en usage au Moyen Age en Bretagne. Broudic, Broudyc 1544 Tréguier, semble être le diminutif du terme " broud, pointe, aiguillon, dard, surnom probablement donné de façon affective à celui qui aimait bien piquer, aiguillonner.

Famille Callennec.
Des Noms liés à une qualité. Le breton ne s'est pas attaché uniquement à railler, à moquer autrui. Il a su aussi reconnaître des qualités, comme le courage, la sagesse, la bonté , la prudence, ect...Callennec, vient soit du qualificatif
"Kaloneg, courageux, qui à du coeur" ou du nom propre callon, kallon, ce nom devient Callen vers 1062. Cal peut aussi être comparé au gallois Call"sage prudent" que l'on tire du latin callidus. On trouve en Callennus en 1307. (.Callennec et sa variante Calennec.)

Famille Godest
Des noms liés ou évoquants des animaux, God Variante Le Got, du breton God <Petit pingouin,petit oiseau
Guillemot>attestée dans le Léon
Le Nom Breton God qui a plusieurs acceptations suivant les lieux,on le retrouve dans les noms liés aux vêtements. Les vêtements s'agrementaient parfois d'une large poche interieure au niveau de la poitrine dite
"God"en breton et dont dérive le diminutif " godelle" pour désigner une pochette et de nos jours toute poche. Augmenté du suffixe "ec" ce terme donne "godec XVé, le Godec 1570 Pédernec, Le Gaudec 1645 Quimper, Godest est peut être une variante.
 
Nota : Les recherches sont faites à partir du dictionnaire des noms de familles Breton de
Albert Deshayes , (édition Le Chasse- Marée- ArMen)

Partager cet article

Repost 0
Published by Cleren jean jacques et busca jean jacques
commenter cet article

commentaires